Réseau Voltaire
« Revue de presse Syrie » #29

Le Qatar, isolé au sein de la Ligue arabe

Alors que le mandat des observateurs de la Ligue arabe expire jeudi, le Premier ministre du Qatar a évoqué un possible déploiement de troupes arabes dans le pays, sans même attendre le rapport de fin de mission et la réunion du Conseil des ministre des Affaires étrangères dimanche au Caire. L’émirat profite de la présidence tournante de la Ligue, qu’il exerce jusqu’à la fin mars, pour tenter de forcer les événements.

Le président Barack Obama a appuyé indirectement cette démarche lors d’un point de presse à la Maison-Blanche au cours duquel il a dénoncé un niveau de violence inacceptable en Syrie. De son côté, depuis la Turquie, le colonel Riad el-Assad, commandant de l’Armée libre syrienne, a appelé de ses vœux une intervention militaire internationale

Le gouvernement syrien a rejeté catégoriquement cette option. Plusieurs membres de la Ligue ont dénoncé une stratégie qui ouvrirait la porte à une intervention des grandes puissances et ferait éclater l’organisation. De son côté la Russie a d’ores et déjà bloqué le Conseil de sécurité des Nations Unies en déposant lundi un nouveau projet de résolution et en refusant les amendements occidentaux.

+

• L’appel du commandant de l’Armée syrienne libre pour une intervention militaire internationale montre a contrario que l’opposition armée admet qu’elle ne sera pas en mesure seule de prendre le pouvoir.

• L’intellectuel chrétien Michel Kilo appelle dans Le Figaro la société civile « à renverser la dictature syrienne ». Selon lui, si l’opposition cesse ses manifestations, la répression fera au moins 46 000 morts. Au passage, il admet que l’Armée syrienne libre n’a aucune chance de l’emporter face à l’Armée nationale ; que la plupart des leaders du Conseil national vivent en exil depuis longtemps et sont inconnus du peuple ; et que les « révolutionnaires » doivent encore rallier le peuple à leur cause.

• Ray Hanania s’interroge dans le Jerusalem Post : comment Assad peut-il se prévaloir d’être le champion des Palestiniens alors qu’il opprime son propre peuple ? Tandis que le Neue Zürcher Zeitung (Suisse) constate que la Syrie est effectivement le pays du monde dans lequel les réfugiés palestiniens sont les mieux intégrés.

Documents joints

 
(PDF - 4.8 Mo)
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.