La délégation US, qui s’est rendue en Jordanie, poursuit son voyage en Arabie saoudite.

Le Hamas, a qui les États-Unis destinent la fonction de Premier ministre de la Nouvelle Jordanie (qui inclurait à la fois la Cisjordanie et Gaza), ne serait pas satisfait par ce que Jared Kushner et Jason Greenblatt envisagent pour l’économie de Gaza :

- la réparation des anciennes infrastructures (approvisionnement en électricité et en eau, évacuation des eaux usées),
- et la création de nouvelles infrastructures mettant fin au siège égypto-israélien et à l’embargo de l’Autorité palestinienne (installation d’un port et d’un aéroport).

L’Arabie saoudite soutient la Jordanie actuelle et serait prête à payer une partie de la réparation des infrastructures de Gaza. Cependant, le Hamas est soutenu par l’Iran avec qui Riyad est en rivalité permanente.