Réseau Voltaire

Hassan Nasrallah dément les rumeurs de guerre

+

Le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, a vivement démenti les imputations fantaisistes de la presse du Golfe.

- Le mois dernier, la chaîne de télévision saoudienne al-Arabiya avait assuré que les troupes iraniennes et russes s’étaient entre-tuées dans le Nord de la Syrie.
- Le quotidien émirati, The National, avait annoncé que les sanctions US contre le Hezbollah seraient étendues au parti Amal et au président de l’Assemblée nationale libanaise, Nabih Berri.
- Le journal koweïtien al-Raï avait prétendu qu’une guerre israélo-libanaise serait en préparation.

Ces intoxications ont été lancées dans un contexte de grave crise économique au Liban et en Syrie. Elles visent à faire accroire que ces deux pays n’auraient d’autre solution que de relancer la guerre dont ils seraient toujours les responsables. En réalité, si le Liban se prépare à des mesures d’austérité sans précédent et si la Syrie a déjà mis en place un système drastique de rationnement de toutes les sources d’énergie, les deux pays mènent d’intenses tractations diplomatiques pour briser le blocus états-unien.

Les médias qui ont relayé la propagande contre le Hezbollah et la Syrie n’ont pas compris grand chose du Moyen-Orient.

Note pour les Français : c’est bien une fleur de lys qui orne le panneau derrière Hassan Nasrallah. Celui-si s’exprimait à l’occasion du 34e anniversaire de la fondation des Scouts de l’Imam al-Mahdi.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.