Réseau Voltaire

La Turquie fait abattre 4 officiers du FSB russe

+

Les relations entre la Turquie et la Russie traversent une crise bien plus grave que lorsque des miliciens turkmènes abattirent un pilote russe en Syrie, en novembre 2015.

Cette fois, ce sont quatre responsables du FSB qui ont été éliminés par les milices turkmènes, le 1er février 2020, à Alep : le lieutenant Vsevolod Vyacheslavovich Trofimov, le commandant Bulat Rinatovich Akhmatyanov (cinquième groupe du premier département de la division « C »), ainsi que le commandant Ruslan Gimadiev et le capitaine Dmitriy Minov (division « K »).

Ils sont tombés dans une embuscade. Leur voiture blindée a sauté sur une mine terrestre, puis ils ont été capturés par des miliciens qui les ont abattus.

Au même moment, d’autres miliciens ont attaqué des journalistes de deux chaines de télévision iranienne, toujours à Alep.

Le lendemain, cette fois à Idleb, un combat a opposé les armées syriennes et turques, faisant 4 morts et 9 blessés côté turc, suivi d’une riposte qui aurait, selon la Turquie, fait 30 à 35 morts côté syrien, ce que dément Damas.

Les forces turques s’étaient déplacées dans la gouvernorat d’Idleb sans en informer l’état-major russe contrairement à l’accord entre les deux parties. Outre que la Syrie est chez elle et que la Turquie occupe son territoire, Ankara a violé les Accords de Sotchi et ne peut donc espérer d’aide de la Russie.

La situation à Idleb tourne à l’avantage de la Syrie qui est parvenue ces jours-ci à reprendre l’autoroute M4 reliant Alep à Lattaquié, en libérant Maarat al-Nouman et Nayrab.

Des postes d’observation de l’armée turque sont actuellement encerclés par l’armée syrienne : Morek (depuis août 2019), Surman (depuis le 23 décembre), et maintenant Hich/Maar Heitat.

Ces événements interviennent alors que les services secrets turcs avaient commencé à déplacer 2 500 jihadiste d’Idleb (Syrie) vers Tripoli (Libye), via Djerba (Tunisie). 30 000 autres jihadistes sont sur le départ, mais cette migration a été stoppée suite à la conférence de Berlin sur la Libye.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.