Selon le Wall Street Journal du 14 octobre 2020, des centaines de « rebelles syriens » sont en partance pour l’Azerbaïdjan. Chacun recevra un salaire 7 à 10 fois supérieur au salaire moyen en Syrie [1].

Les rebelles en partance assurent vouloir servir la Turquie qui est le seul pays à les aider encore.

La Turquie a déjà transféré 5 000 jihadistes de Syrie vers la Libye et au moins 1 000 de plus vers l’Azerbaïdjan. Plusieurs dizaines d’entre eux sont déjà morts en Artsakh rapportent les avis de décès sur les sites jihadistes.

La Russie considère cet afflux de jihadistes dans sa zone d’influence comme une menace majeure. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, a téléphoné le 13 octobre au président Erdoğan pour le sommer de s’expliquer.

[1] “Hundreds of Syrian Rebels Join Armenia-Azerbaijan Fight”, Raja Abdurahim, Wall Street Journal, October 14, 2020.