JPEG - 20 ko

Je tiens à vous informer, au nom de mon Gouvernement, que dans l’exercice de leur droit naturel de légitime défense, consacré à l’Article 51 de la Charte des Nations Unies, les États-Unis ont procédé à des frappes ciblées contre des installations se trouvant sur deux sites en Syrie et sur un site en Iraq proches de la frontière qui sépare les deux pays. Ces installations étaient utilisées par des milices soutenues par l’Iran qui se trouvaient impliquées dans une série d’attaques au drone et à la roquette dirigées contre le personnel et les installations des États-Unis en Iraq. La présente lettre complète une correspondance précédemment adressée au Conseil, notamment une lettre datée du 27 février 2021, dans laquelle sont expliqués plus en détail les éléments justifiant ces mesures de légitime défense prises pour contrer les offensives en question.

Ces attaques de milices se sont intensifiées au cours des derniers mois. Parmi les récentes attaques à la roquette, il y a lieu de citer celles dirigées contre la base aérienne de Balad les 4 et 18 avril et le 3 mai 2021, contre le Centre d’appui diplomatique de Bagdad, près de l’aéroport international de Bagdad, le 2 mai 2021, et contre la base aérienne Al-Assad, les 4 et 24 mai 2021. Parmi les récentes attaques au drone, citons celles menées contre les installations des États-Unis à Erbil le 14 avril 2021, contre la base aérienne Al-Assad le 8 mai 2021, contre la base aérienne de Bachour le 8 mai 2021, et contre les installations des États-Unis situées près de l’aéroport international de Bagdad, le 9 juin 2021. Ces offensives ont fait des blessés parmi les membres du personnel des États-Unis et de la Coalition, mettant ainsi leur vie en danger. D’autres tentatives d’attaques ont été entreprises à l’aide de drones.

En riposte, les États-Unis ont engagé une action militaire pour protéger et défendre la sécurité de leur personnel, affaiblir et perturber la capacité de ces attaques prenant pour cible les États-Unis et leurs partenaires, et dissuader la République islamique d’Iran et les milices qu’elle soutient de mener ou d’appuyer de nouvelles offensives visant le personnel ou les installations des États-Unis. À l’appui de ces objectifs, ces mesures nécessaires et proportionnées ont été prises pour cibler les installations que les groupes impliqués dans ces attaques incessantes utilisent pour le stockage d’armes, les opérations de commandement, la logistique et l’exploitation de drones. Cette riposte militaire a été prise, à des fins de désescalade et de prévention, après que les options non militaires se sont révélées inaptes à parer à la menace. Elle s’est accompagnée de mesures diplomatiques, notamment de consultations avec les partenaires de la Coalition.

Les États-Unis restent prêts à faire usage d’une force nécessaire et proportionnée pour répondre, en légitime défense, à toutes menaces ou attaques futures.

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : Onu S/2021/614