Officiers suisses en mission de promotion de la paix en Afghanistan

Lors de sa séance de mercredi, le Conseil fédéral a décidé de prendre part au Memorandum of Understanding (MoU) qui règle les relations juridiques entre les 30 pays qui participent à la mission internationale de promotion de la paix en Afghanistan (ISAF). Deux officiers supérieurs suisses participent à cette mission ; l’Assemblée fédérale, lors de la session d’été 2003, avait approuvé un envoi d’officiers suisses pouvant aller jusqu’au nombre de quatre personnes.

L’ISAF (International Security Assistance Force Afghanistan) est une troupe multinationale de protection à laquelle participent plus de 30 pays, dont nos pays voisins, l’Allemagne, la France et l’Italie. Jusqu’en août 2003, l’ ISAF était sous la conduite de « Lead Nations », qui changeaient en système rotatif tous les six mois. Actuellement, l’ISAF est sous la direction de l’ OTAN.

Depuis le 8 mars 2003, deux militaires de l’armée suisse sont engagés en service de promotion de la paix à l’ISAF, en tant qu’officiers supérieurs dans la brigade multinationale de Kaboul (KMNB). Lors de la session d’été 2003, en juin dernier, l’Assemblée fédérale a approuvé l’engagement à l’ISAF de quatre officiers suisses au maximum pendant la même période.

La participation d’officiers suisses expérimentés à cette mission permet un transfert de connaissances et d’expériences en faveur de notre promotion de la paix militaire. Par ailleurs, la Suisse peut ainsi renforcer sa solidarité avec les efforts entrepris par la communauté internationale pour la stabilité et pour la paix, dans l’esprit de la sécurité par la coopération. Le MoU règle les relations juridiques entre les pays engagés et des questions ayant trait aux coûts, à la logistique et à l’immunité juridique face aux autorités locales.