Réseau Voltaire

« Accord en trompe l’œil en Corée »

+

Dans un environnement international avare en bonnes nouvelles, la déclaration conjointe des six pays négociant à Pékin le 19 septembre et prévoyant un large programme de démantèlement des capacités nucléaires de Pyongyang avait de quoi réjouir. Mais il ne s’agit là que de l’amorce d’un processus difficile. Les réjouissances étaient d’autant plus prématurées que dès le lendemain un différend éclatait sur la partie la plus sensible du texte : la fourniture d’un réacteur à eau légère à la Corée du Nord. Le négociateur américain est-il allé trop loin en acceptant de discuter « en temps opportun » de cette fourniture ? Washington a affirmé qu’il ne donnerait rien tant que le programme nucléaire nord-coréen ne serait pas entièrement démantelé. Pyongyang a affirmé qu’il ne fallait pas rêver à ce qu’il touche à son programme tant qu’il ne serait pas doté du nouveau réacteur.
Voilà ce qui arrive quand on est pressé de conclure avec un régime célèbre pour ses volte-face. Les négociations, puis l’accord de 1994 en avaient donné la preuve. Non seulement, depuis cette date, la Corée du Nord n’a cessé de développer son programme nucléaire, mais elle a également fait un bond technologique dans le domaine balistique. L’administration Bush se voit refuser un accord dont elle avait hâtivement besoin pour redorer son blason.
La situation nord-coréenne ne peut pas être comparée à celle de l’Afrique du Sud en 1992 ou de la Libye en 2003. Le besoin d’investissements en Corée du nord est réel compte tenu de la faillite de l’économie nord-coréenne, mais outre que la famine de la population n’est guère un problème pour le pouvoir tant que l’armée et le parti sont nourris, les programmes non conventionnels du régime ont toujours été conçus comme sa meilleure garantie de survie. S’il peut négocier ces programmes sans y renoncer tout en acquérant de l’énergie, des biens et des technologies, c’est un bénéfice appréciable. Rien ne prouve que le régime nord-coréen souhaite vraiment se défaire de ses bombes.
La Chine a manifestement obtenu un succès diplomatique mais pour elle, l’objectif principal était d’éviter que la crise n’atteigne un niveau critique justifiant des réactions japonaises ou américaines. Celles-ci pourraient simplement prendre la forme d’un renforcement de leurs liens, par exemple dans le domaine des défenses antimissiles, mais ce serait déjà une bien mauvaise nouvelle pour Pékin. En conclusion, les négociations se poursuivront peut-être, mais il est bien trop tôt pour crier victoire.

Source
Libération (France)
Libération a suivi un long chemin de sa création autour du philosophe Jean-Paul Sartre à son rachat par le financier Edouard de Rothschild. Diffusion : 150 000 exemplaires.

« Accord en trompe l’œil en Corée », par Thérèse Delpech, Libération, 21 septembre 2005.

Thérèse Delpech

Thérèse Delpech Ancienne conseillère de l’ex Premier ministre français Alain Juppé (1995-1997), Thérèse Delpech est directrice des affaires stratégiques au Commissariat à l’énergie atomique, membre du conseil de surveillance de la cellule européenne de la Rand Corporation et chercheuse à l’International Institute for Strategic Studies. Elle est membre du Comité de rédaction de la revue néconservatrice française Le Meilleur des Mondes.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

 Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
« L’art de la guerre »
Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
482. Démocratie directe
« Horizons et débats », n°18, 19 août 2019
Démocratie directe
Partenaires
 
481. Fondement de la politique étrangère suisse
« Horizons et débats », n°17, 5 août 2019
Fondement de la politique étrangère suisse
Partenaires
 
480. La Russie contre l'Occident – ou l'inverse ?
« Horizons et débats », n°16, 22 juillet 2019
La Russie contre l’Occident – ou l’inverse ?
Partenaires