Réseau Voltaire

« Si vous ne posez pas de questions »

+

Tandis qu’ils réfléchissent à la future direction de leurs partis, les députés britanniques reviennent de vacances en affirmant qu’ils n’oublient pas la question des transferts de détenus islamistes vers des camps secrets où ils peuvent être torturés. Un groupe parlementaire trans-partisan travaille d’ailleurs sur le sujet. Il est présidé par Andrew Tyrie, un député conservateur, assisté par Chris Mullin et Sir Menzies Campbell. Ils attendent des comptes de la part du gouvernement.
Ce qui se pose derrière cette question, c’est à nouveau l’alliance du Royaume-Uni et des États-Unis et nos différences de systèmes légaux. Cette question s’est posée lors des débuts de la guerre au terrorisme quand a été soulevée l’hypothèse d’une arrestation d’Oussama Ben Laden par les troupes britanniques. Fallait-il le confier aux troupes états-uniennes sachant qu’il serait sans aucun doute exécuté ?
En Grande-Bretagne, il est actuellement impossible de prétendre que les transferts de prisonniers sont légaux, c’est pourquoi les ministres britanniques ne veulent pas en entendre parler et que les États-Unis n’en parlent plus. Le gouvernement se contente de propos évasifs sur le sujet et cherche à stopper les initiatives parlementaires qui entraîneraient une enquête. Aujourd’hui, il y a trois enquêtes judiciaires sur les « extraordinary renditions » : une en Espagne, une en Italie et une en Allemagne. A cela s’ajoutent une enquête publique au Canada, une enquête parlementaire en Suisse et une enquête du gouvernement en Pologne. Rien au Royaume-Uni ! Les ministres semblent bien avoir quelque chose à cacher.

Source
The Guardian (Royaume-Uni)

« If you ask no questions », par Richard Norton-Taylor, The Guardian, 10 janvier 2006.

Richard Norton-Taylor

Richard Norton-Taylor Richard Norton-Taylor est le rédacteur des questions de sécurité du Guardian. Il a réalisé le documentaire Justifying War sur la commission Hutton pour la BBC.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.