La menace nucléaire iranienne est peut-être la plus grande menace à laquelle fait face l’administration Bush. Il s’agit également d’un test pour la politique étrangère commune de l’Union européenne et pour sa capacité à résoudre les problèmes mondiaux via la diplomatie et l’économie. L’administration Bush est sur la touche avec sa politique seulement fondée sur les sanctions et le non-engagement avec le régime radical de Téhéran. L’UE a une occasion unique de prendre la direction des opérations sur une question vitale.
L’accord proposé par l’Angleterre, la France et l’Allemagne a été approuvé par les 35 membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), mais l’Union européenne doit aller plus loin. L’Iran développe des missiles de longue portée et il n’y a aucun moyen de vérifier que l’enrichissement de l’uranium n’aura que des finalités civiles. Un pays aussi riche en pétrole et en gaz n’a pas besoin d’un programme nucléaire civil. Les trois pays européens méritent des louanges pour avoir fait arrêter les deux douzaines de centrifugeuses à uranium, mais ce n’est pas le moment de se tresser des lauriers, il faut s’appuyer sur ce succès de trois façons :
- Il faut obtenir de l’Iran que les inspecteurs de l’AIEA puissent aller partout.
- L’Union européenne doit garder des moyens de pression sur l’Iran pour que les inspecteurs puissent se déployer efficacement et pour empêcher le développement d’un programme d’enrichissement du plutonium.
- L’UE doit, enfin, utiliser sa nouvelle relation avec l’Iran pour la pousser à cesser de financer le terrorisme.
De ces trois facteurs dépendra la réussite ou l’échec du test pour la politique étrangère européenne.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« Iran : A test for the European approach », par Stuart E. Eizenstat, International Herald Tribune, 14 décembre 2004.