Réseau Voltaire
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre

39/41 : William G. Weaver

+
JPEG - 20.8 ko

William G. Weaver, JD, PhD, est ancien officier de l’US Army Signals Intelligence. Actuellement directeur des Programmes académiques, Institut pour le développement politique et économique à l’université du Texas, (El Paso), se spécialisant dans la politique de dissimulation de la branche exécutive, dans les abus gouvernementaux, des lois et de la bureaucratie.

Dans un essai de septembre 2006 coécrit par le Dr William Weaver et Sibel Edmonds, The 9/11 Commission : A Play on Nothing in Three Acts (Une pièce en 3 actes sur rien du tout), on lisait : « La Commission a été créée et mise en place grâce à l’incessante pression et au tollé des membres des familles du 11/9 et à leurs soutiens publics qui avaient trois objectifs à l’esprit :
1) Rassembler tous les faits ;
2) Établir les responsabilités pour ceux qui nous ont abandonnés par leurs agissements volontaires ou involontaires ;
3) Fournir des recommandations pour que ces dysfonctionnements ne puissent plus se reproduire et trouver des remèdes sérieux. »

 « La Commission n’a rempli aucun de ces objectifs. Dans leur responsabilité de rapporter tous les faits : Ils ont soit refusé d’interviewer tous les experts concernés directement et les témoins, soit censuré les rapports qui leur avaient été fournis par des personnes ayant des informations directes et de première main. Ces deux actions étaient sélectives et intentionnelles. Contrairement à leur promesse d’établir les responsabilités, ils ont refusé de tenir quiconque responsable et l’ont justifié maladroitement en disant : "Nous ne voulons montrer personne du doigt ». Toutes ces personnes responsables ont conservé leurs postes ou ont même été promues. Et en ce qui concerne des remèdes significatifs et des réformes, la Commission a balancé d’absurdes, et dans certains cas, de préjudiciables "solutions" cosmétiques et bureaucratiques qui ont fini par rendre notre gouvernement maladroit et incapable de répondre aux menaces à la sécurité nationale. Au nom de solutions et de réformes, ils nous ont fait gober exactement ce qui a conduit à l’échec la protection de notre nation le 11/9 : une monstrueuse machine déréglée, car inefficace et hautement bureaucratique et compliquée. »

« Au 5e anniversaire des attentats terroristes du 11 Septembre, nous, les "tireurs de signal d’alarme" (the National Security Whistleblowers) de la Sécurité nationale, voulons une fois de plus réitérer publiquement les problèmes et les affaires qui ont été dûment rapportés à la Commission du 11/9 par ceux d’entre nous qui faisaient partie des communautés du renseignement, de l’aviation ou du maintien de l’ordre, mais qui ont fini par être censurés et omis. Le refus de considérer de tels problèmes sérieux et pertinents ainsi que les témoins et les informations résulte en un rapport défectueux qui fait passer les commissaires pour des fumistes. » [1]

Traduction
ReOpen911.info

Portrait suivant : (40-41/41) Commandant Larry J. Tortorich et Theodore J. Pahle
Liste des 41 personnalités

[1] « The 9/11 Commission : A Play on Nothing in Three Acts » by Sibel Edmonds and William Weaver, 5 septembre 2006.

 
1/41 : Terrell E. Arnold
1/41 : Terrell E. Arnold
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
2/41 : Angelo Codevilla
2/41 : Angelo Codevilla
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
3/41 : Edward Peck
3/41 : Edward Peck
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.