Réseau Voltaire

Les Émirats formeront la police et l’armée du Somaliland

+

Les Émirats arabes unis, qui disposent d’une base militaire au Somaliland et exploitent le port de Berbera, viennent de s’engager à former la police et l’armée locale.

Le Somaliland est un État non-reconnu. Il était porté à bout de bras par Israël qui y a installé son état-major commun avec l’Arabie saoudite contre le Yémen. Mais le pays est en train de repasser sous le contrôle de son ancien colonisateur, le Royaume-Uni, et d’être acheté par les Émirats arabes unis.

Le 1er mars, 19 % de la société gérant le port de Berbera pour le compte de Dubaï Ports World a été cédée à l’Éthiopie, le Somaliland en conservant 30 % et les Émirats 51 %. Le Parlement somalien —pour qui le Somaliland est une République séparatiste illégitime— a alors condamné la présence émiratie et interdit à ses ressortissants tout contact avec Abu Dhabi.

Dans une conférence de presse, le 16 mars 2018, le président du Somaliland, Muse Bihi Abdi, a qualifié la position somalienne de « déclaration de guerre ». En janvier, un conflit avait failli débuter à la frontière du Puntland —autre État non reconnu—.

L’ensemble des alliances est en recomposition dans la Corne de l’Afrique. D’un côté les Israéliens, Égyptiens et Saoudiens, de l’autre les Qataris et les Turcs, tandis que les États-Unis, la France, le Japon et la Chine ont installé des bases militaires à Djibouti.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.