Réseau Voltaire

Un camp de Daesh au Puntland

+

Une vidéo diffusée par Daesh annonce l’installation d’un camp d’entrainement au Puntland, dénommé « Commandant cheikh Abou Nouman », du nom d’un ancien officier des Shabaab, assassiné par eux après qu’il ait fait défection en faveur de Daesh.

Sans prétendre être un État à part entière, le Puntland est une province de Somalie qui a fait sécession et dispose d’un gouvernement indépendant. Il s’agit en fait d’un État-pirate que les États-Unis avaient encouragés pour empêcher le passage des navires chinois et russes dans le détroit de Bab el-Mandeb, et qu’ils abandonnèrent lorsque la Chine et la Russie envoyèrent leur Marine de guerre escorter leurs cargos [1] —la CIA est en train de reconstituer son équivalent avec l’Émirat islamique de Mukalla, situé sur l’autre rive, au Yémen [2]—.

Il n’est pour le moment pas possible de savoir si Daesh est soutenu par le Puntland ou s’il s’est installé sur ce territoire désorganisé. Cependant, cette hypothèse reste probable, les Shabaab étant soutenus par l’Érythrée et le Somaliland contre la Somalie et le Puntland.

[1] « Pirates, corsaires et flibustiers du XXIe siècle », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 25 juin 2010.

[2] « Al-Qaïda crée l’Émirat islamique de Mukalla », Réseau Voltaire, 8 avril 2016.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.