Réseau Voltaire

Nord Stream 2 au cœur de la succession de Jean-Claude Juncker

+

Derrière le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, se tient son ancien directeur de campagne et actuel directeur de cabinet, le juriste allemand Martin Selmayr. C’est lui qui exerce la réalité du pouvoir, son patron étant notoirement gravement malade.

Selmayr est membre du Parti démocrate-chrétien belge flamand et passe pour être l’homme de Washington à la Commission. Il promeut aujourd’hui la candidature de Manfred Weber (photo), le leader de l’Union paneuropéenne de Bavière, à la présidence de la Commission en mai 2019.

Weber a été investi à 80 % par le Groupe du Parti populaire européen, dont le Parti démocrate-chrétien flamand de Martin Selmayr est membre.

Manfred Weber considère comme prioritaire de bloquer la construction du pipeline russe Nord Stream 2. Cette décision, si elle était prise, contraindrait l’Union européenne à se fournir en énergie à un coût plus élevé, mais auprès des États-Unis.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.