La République d’Artsakh (Haut-Karabagh) a célébré en septembre le 28ème anniversaire de son indépendance… de l’Azerbaïdjan soviétique. Face l’agression dont elle est victime, elle a lancé, le 4 octobre 2020, un appel aux puissances du Group de Minsk à la reconnaître et à la sauver ainsi des attaques conjointes de la Turquie, de l’Azerbaïdjan et des jihadistes [1].

En ramenant la communauté internationale à la réalité, c’est-à-dire à la dissolution hâtive de l’URSS, l’Artsakh prive ses agresseurs de toute légitimité.

Le 2 septembre 1991, une session jointe de l’Assemblée régionale du Nagorno Karabakh et de l’Assemblée régionale des députés du Shahumyan se tint à Stepanakert. Elle proclama la République d’Artsakh. Le 10 décembre de la même année, un référendum confirma à 99 % cette indépendance qui ne fut pas reconnue par la communauté internationale.

[1] « Appel de la République d’Artsakh », Réseau Voltaire, 4 octobre 2020.