Le Conseil des Gardiens de la Constitution a invalidé près de 600 candidatures à l’élection présidencielle de la République islamique d’Iran du 18 juin 2021. Dont celles des deux anciens alliés devenus adversaires, Mahmoud Ahmadinejad et Ali Laridjani.

Il a validé :
- Amirhossein Ghazizadeh-Hachémi,
- Abdolnasser Hemmati, gouverneur de la banque centrale,
- Saïd Jalili, ancien secrétaire général du Conseil suprême de la sécurité nationale,
- Mohsen Mehralizadeh, ancien vice-président,
- général Mohsen Rézaï, ancien commandant en chef des Gardiens de la Révolution,
- Ebrahim Raïssi, chef de l’Autorité judiciaire,
- Aliréza Zakani, député.

Tout semble avoir été fait pour favoriser Ebrahim Raïssi qu’un sondage de l’agence Fars donne gagnant à 72,5%. Il était donné comme possible successeur du Guide Ali Khamenei dont il est très proche.