Réseau Voltaire

« Le ministre de la justice va-t-il faire pression pour sanctionner la guerre ? »

+

Les accusations contre Katharine Gun, une ancienne employée du Government Communication Headquarter accusée d’avoir transmis des documents secret au journal The Observer, posent à nouveau la grande question de la légitimité de la Guerre en Irak. Les documents transmis à la presse par Mme Gun prouvent que les Etats-Unis ont demandé au Royaume-Uni de l’aide pour espionner les membres non-permanent du Conseil de sécurité afin de les " persuader " de voter en faveur de la gurre. Les avocats de Mme Gun ont affirmé qu’ils fonderaient leur défense sur le fait que les actes de leur cliente étaient justifiés puisque cette guerre était illégale et qu’ils remettront donc en question le jugement du ministre de la justice qui affirmait que la guerre était légale.
J’ai été invité à commenter cette ligne de défense et j’ai déclaré que s’il était illégitime d’espionner les bureaux à l’ONU des membres du Conseil de sécurité, alors nos services de renseignement devaient cesser de distribuer les retransmissions des communications de Kofi Annan. J’ai également affirmé que la ligne de défense de Mme Gun devait être reliée au fait que l’une des raisons de l’exagération de la menace des armes de destructions massives irakiennes était justement de fournir un motif légal à la guerre. Les réactions de l’establishment à mes propos ont été extraordinaires. Le Premier ministre a affirmé que j’étais irresponsable et que je mettais en danger les services de renseignement britanniques. Certains journalistes se sont demandés si j’allais être exclue du New Labour et d’autres, dans l’incapacité de pouvoir prouver ce qu’ils avançaient, ont affirmé que les transcriptions des communications de Kofi Annan n’existaient pas.
J’étais présente quand, le jour de la démission de Robin Cook, le ministre de la justice a fait circuler aux membres du gouvernement une feuille A4 concluant que les résolutions successives de l’ONU offraient un cadre légal permettant d’attaquer l’Irak. Quand j’ai remis en cause ce raisonnement, il m’a été répondu alors qu’il n’y avait pas de discussion possible. Je considère que le ministre de la justice a fondé son analyse sur des faits douteux et que Tony Blair doit démissionner.

Source
The Independent (Royaume-Uni)

« Was Attorney General leant on to sanction war ? », par Clare Short, The Independent, 28 février 2004.

Clare Short

Clare Short Député britannique, Clare Short était secrétaire d’État britannique au développement national dans le gouvernement travailliste de Tony Blair. Elle a démissionné du gouvernement après la guerre en Irak.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.