Réseau Voltaire

La Bolivie livre ses missiles aux États-Unis

| Paris (France)
+

Evo Morales, leader « cocalero », dirigeant du MAS ( Movimiento al Socialismo) et candidat à l’élection présidentielle bolivienne du 18 décembre prochain a révélé récemment la disparition de 28 missiles sol-air MHN-5 de fabrication chinoise des arsenaux boliviens, livrés aux États-unis pour y être « désactivés ».

M. Morales a annoncé son intention de poursuivre en justice l’actuel président par intérim, Eduardo Rodríguez, et son ministre de la Défense, Gonzalo Méndez Gutiérrez, pour « trahison envers la patrie » (l’ancien président Carlos Mesa avait été évincé du pouvoir par un révolte populaire en juin 2005). Les autorités boliviennes ont affirmé que ces équipements étaient obsolètes et présentaient un danger en cas de manipulation pour justifier de leur envoi aux États-Unis. Il semble plutôt que ceux-ci ont été acquis au tout début des années 90 à la Chine et étaient en parfait état de marche.

Il s’agissait là de l’unique dotation de missiles de l’armée bolivienne, qui par ailleurs souffre de sous-équipement chronique. Alors pourquoi se priver de ces armes ?

Les États-Unis coutûmiers de différentes formes d’ingérence en Amérique latine, avaient déjà tenté de convaincre l’ancien président Carlos Mesa de livrer ces armements en 2004 sans succès, comme l’a confirmé l’ancien ministre des Affaires étrangères Juan Ignacio Siles. Ce sont sans doute l’imminence de l’élection présidentielle et les craintes de voir Evo Morales la remporter qui ont précipité les évènements.

La « crise des missiles » boliviens est sans doute révélateur des desseims états-uniens, qui pourraient bien envisager une opération militaire en Bolivie en prétextant d’une quelconque « menace à la démocratie » et regagner ainsi un peu du terrain perdu ces dernières années en Amérique latine. Si tel n’était pas le cas, pourquoi alors se préoccuper d’une trentaine de missiles qui ne menacent personne ?

 
Aveu d
Aveu d’échec de la propagande états-unienne dans le monde arabe
La « diplomatie publique » impuissante
 
La dérive absolutiste du régime Bush
La dérive absolutiste du régime Bush
Rapport du Cato institute
 
Droits de l
Droits de l’Homme
Un rapport du département d’État des États-unis
 
Narco-ingérence
Narco-ingérence
Un rapport « stupéfiant » du département d’état états-unien
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.