Paraphrasant l’imperator Jules César à l’issue de la guerre des Gaules (« Veni, Vedi, Vici » c’est-à-dire : « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu »), la secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique, Hillary Clinton, a déclaré en riant à CBS à l’issue de la guerre contre la Libye : « We came, we saw, he died ! » (« Nous sommes venus, nous avons vu, il [Kadhafi] est mort ! ») [1]

[1] Dans le contexte culturel de l’armée US, ce jeu de mot porte une connotation particulière soulignant que Mouammar Kadhafi était personnellement la cible : Veni, Vedi, Vici est en effet la devise de l’école des tireurs d’élite de l’armée de terre.