L’administration Trump se prépare à rendre public son plan pour le Moyen-Orient.

Les deux concepteurs du plan, Jared Kuschner et Jason Greenblat, engagent des chargés de mission autour de trois compétences :
- conséquences politiques et sécuritaires du plan ;
- conséquences économiques du plan ;
- communications stratégiques.

De son côté, le roi Salmane d’Arabie saoudite a rappelé que son pays maintenait ses positions explicitées par l’initiative de paix du prince Abdallah, adoptée par la Ligue arabe en 2002 [1] ; une mise au point qui a été interprétée comme un rappel à l’ordre adressé à son fils, le prince Mohamed ben Salmane.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, persiste quant à lui à rejeter en bloc toute compétence US à négocier quoi que ce soit pour les Palestiniens depuis le transfert de l’ambassade états-unienne à Jérusalem.