La liste commune des formations de gauche au deuxième tour des élections municipales de Toulouse (quatrième ville de France), Archipel citoyen, a fait alliance avec les Frères musulmans.

L’écologiste Antoine Maurice est arrivé en seconde position lors du premier tour des élections municipales. Il a rallié sur son nom presque toutes les formations de gauche contre le maire sortant, le Républicain Jean-Luc Moudenc, connu pour ses positions laïques.

Les Frères musulmans sont une société secrète internationale visant à prendre le Pouvoir dans tous les pays du Moyen-Orient en manipulant la religion musulmane [1]. Ils ont constitué un parti local, l’Union Démocratique des Musulmans Français, dont la dénomination vise à masquer leur opposition totale et définitive à la démocratie. Ce parti est présidé par Mhamdi Taoufik (photo), directeur d’une société de gardes du corps.

Antoine Maurice est un proche de Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement et actuelle directrice d’Oxfam-France. Cette ONG est membre de la Fédération Oxfam International, connue au Moyen-Orient pour ses liens avec le MI6 (services secrets britanniques). À l’issue de plusieurs coups d’État manqués au Moyen-Orient, des dirigeants des Frères musulmans avaient obtenu l’asile politique en France et en Allemagne durant la Guerre froide sur recommandation du MI6.

[1] « Histoire mondiale des Frères musulmans » (6 parties), par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 21 juin 2019.