Récemment, un nouveau front potentiel dans la lutte contre la prolifération nucléaire a soudainement émergé quand le ministre de la Défense du Nigeria a affirmé que le Pakistan aidait son pays à développer ses capacités militaires et à acquérir une « puissance nucléaire ». Sitôt publié, ce texte a été présenté comme une erreur typographique, à la fois par le Pakistan et par le Nigeria. Comment peut-on taper par erreur « puissance nucléaire » ?
Cette affaire doit rappeler aux experts états-uniens et à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) que ce n’est pas parce qu’on a découvert que l’Iran, la Libye et la Corée du Nord ont bénéficié des services du Dr. Khan que ce sont les seuls pays dans ce cas. En fait de nombreux États peuvent en avoir profité et il faudrait être attentif concernant les pays remplissant certains critères. Le pays doit être :
- Riche en ressources naturelles : pour pouvoir payer les services pakistanais.
- Non démocratique : car il est plus facile, du fait du manque de transparence, de détourner des ressources pour acquérir ces services.
- Menacé : le pays menacé intérieurement ou extérieurement aura une plus forte volonté de posséder des moyens de dissuasion.
- Musulman : même si cela n’influe pas sur la volonté du pays d’acquérir une arme nucléaire, le Dr. Khan a semblé être plus favorable à l’idée de monnayer ses services avec des pays musulmans. La Corée du Nord démontre cependant que l’islam n’était pas le facteur déterminant.
Il y a 15 pays répondant à ces critères dans le monde, sept de plus si on enlève la religion, et le Nigeria est de ceux-là.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« Don’t overlook the unusual suspects », par Michael A. Levi et Susan E. Rice, International Herald Tribune, 6 avril 2004.