Lors d’une entretien accordé à Russia Today, le général en chef des Forces armées du Venezuela, Jacinto Pérez Arcay, a déclaré que selon lui l’invasion, directe ou indirecte, de son pays par les États-Unis est désormais non plus une « possibilité », mais un fait « inexorable ».

Depuis 2002 et la première tentative de coup d’État contre le président constitutionnel Hugo Chávez, les États-Unis ont multiplié les opérations secrètes pour briser la résistance du pays et s’emparer de ses gigantesques réserves d’hydrocarbures.

Un document du SouthCom, daté du 25 février 2016, qui a récemment fuité, détaille les moyens mis en œuvre pour déstabiliser le pays [1].

[1] « Operación Venezuela Freedom-2 », Red Voltaire , 25 de febrero de 2016.