Réseau Voltaire

L’armée russe occupe des bases militaires US

+

16 octobre 2919 - 12h00 GMT – L’armée russe a pris position dans plusieurs bases militaires US abandonnées par les forces états-uniennes au Nord-Est de la Syrie.

Les imputations d’accrochages entre les armées russe et syrienne ont toutes été démenties. De même que celles entre les armées russe et turque.

A Manbij, la police militaire russe s’est interposée entre forces syriennes et turques.

L’armée régulière turque a envahi la zone frontalière de 32 kilomètres de profondeur, sauf la ville de Qamishli, conformément à ce qui avait été annoncé par Ankara.

Les supplétifs de l’armée turque, généralement des milices turkmènes qui portent indifféremment le drapeau de l’« armée syrienne libre » ou de l’« armée nationale syrienne », poursuivent leurs combats contre les Kurdes du YPG, principalement à l’Ouest du Rojava.

L’armée arabe syrienne a libéré presque tout le territoire qui était occupé par les États-Unis et qu’ils laissaient administrer sous le nom de Rojava.

Plus de 250 000 personnes fuient les combats. Un flux ininterrompu parvient au Kurdistan iraquien.

On n’est sans nouvelles vérifiables des Forces spéciales françaises qui ne sont pas formées pour ce type de combat.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.