Le 17 juin 2021, la Chambre des représentants a voté l’abrogation de la Loi de 2001 autorisant l’usage de la force (Authorization for Use of Military Force of 2001), conformément aux accords du sommet de Genève (dit « Yalta II »).

Ce texte avait autorisé les présidents des États-Unis a lancer des guerres contre les auteurs des attentats du 11 septembre 2001. Selon le Congressional Research Service, ce texte a été invoqué en 39 occasions pour 14 pays [1].

Il avait été adopté le 18 septembre 2001, approvant la doctrine Rumsfeld/Cebrowski qui n’avait pas encore été rendue publique [2]. Son abrogation devrait être confirmée par le Sénat d’ici la fin du mois de juin.

[1] Presidential References to the 2001 Authorization for Use of Military Force in Publicly Available Executive Actions and Reports to Congress, Matthew Weed, Congressional Research Service, February 16, 2018.

[2] « La doctrine Rumsfeld/Cebrowski », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 25 mai 2021.