Selon l’édition du soir de la BBC, Newsnight, Salman Abedi, l’auteur de l’attentat de Manchester, et son père, Ramadan Abedi, agent du MI6, ont participé au renversement de la Jamahiriya arabe libyenne.

Le Royaume-Uni et la France s’étaient engagés lors des accords de Lancaster House à renverser la Jamahiriya arabe libyenne et son Guide, Mouamar Kadhafi. Au départ, l’opération, coordonnée par l’Otan, s’appuyait au sol exclusivement sur les troupes d’Al-Qaïda, puis aussi sur la tribu des Misratas.

Ramadan Abedi, ancien officier de Renseignement libyen, avait été retourné par le MI6 et envoyé participer à l’opération au sein d’Al-Qaïda [1]. Son fils Salman, alors âgé de 16 ans, se battit à ses côtés en Libye.

[1] « Manchester, le MI6, Al-Qaïda, Daesh et les Abedi », Réseau Voltaire, 24 mai 2017.