Réseau Voltaire

Le Royaume-Uni défie l’AG de l’Onu et son tribunal

+

Saisie par l’Assemblée générale, la Cour internationale de Justice avait confirmé, le 25 février 2019, le trucage du processus d’indépendance de Maurice et sa souveraineté sur l’archipel des Chagos [1].

L’Assemblée générale de l’Onu avait alors adopté, le 22 mai 2019, une résolution enjoignant au Royaume-Uni de quitter dans un délai de six mois l’archipel des Chagos qu’il occupe illégalement et de le restituer à Maurice [2].

À l’issue de cette période, le Royaume-Uni n’a rien entrepris et occupe illégalement l’archipel.

Dans un communiqué, le Foreign Office inflexible a précisé : « Le Royaume-Uni n’a aucun doute sur sa souveraineté sur les Territoires britanniques de l’océan Indien (BIOT), qui ont été de manière continue sous la souveraineté britannique depuis 1814 (…) Maurice n’a jamais eu de souveraineté sur les BIOT et le Royaume-Uni ne reconnaît pas cette revendication ».

Selon l’opposition : « Le gouvernement conservateur se considère lui-même au-dessus des lois internationales ».

L’archipel comprend l’île de Diego Garcia où sont implantées une base militaire britannique et une gigantesque base militaire US. Le Royaume-Uni et les États-Unis ne cessent de dénoncer l’expansionnisme chinois dans cette région.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.