Réseau Voltaire

La Grèce prête à intervenir contre la Turquie en Libye

+

Le ministre grec des Affaires étrangères, l’avocat conservateur Nikos Dendias, s’est rendu à Benghazi, le 22 décembre 2019, pour rencontrer les ministres désignés par la Chambre des représentants de Tobrouk et leur chef militaire, le maréchal Khalifa Haftar. Puis, il s’est rendu au Caire et à Chypre.

Simultanément le président Recep Tayyip Erdoğan a par ailleurs annoncé, lors d’une cérémonie aux chantiers navals de Gölcük, accélérer le programme de construction de sous-marins. La Turquie devrait achever les 6 engins de Type 214 qu’elle construit avec l’Allemand Howaldtswerke-Deutsche Werft (HDW). En vertu de l’accord signé avec le gouvernement d’union nationale » (GNA) de Fayez Al-Sarraj, elle pourrait disposer, outre de ports militaires à Chypre occupée, d’un port d’attache en Libye, d’où elle pourrait étendre son influence sur toute la Méditerranée orientale.

Le maréchal Haftar a fait savoir, après la livraison de matériel militaire turc à Tripoli, au moyen d’un Boeing 747-412 civil, qu’il n’hésiterait pas à abattre tout avion civil transportant des armes au GNA.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.