Le livre Red, White, and Black : Rescuing American History from Revisionists and Race Hustlers (Rouge, blanc et noir : sauver l’histoire américaine des révisionnistes et des racistes) [1], publié le 18 mai, fait un carton aux États-Unis.

C’est une critique, par une vingtaine de célèbres professeurs d’université noirs, de la narration de l’histoire des États-Unis par le New York Times (Project 1619) et de sa reprise par le Parti démocrate.

Selon ces universitaires, il est absurde de dénoncer un « racisme systémique » aux États-Unis, alors qu’au contraire toute l’histoire de ce pays est un processus d’intégration. Ce sont les pseudo-anti-racistes, dont le président Biden, qui font preuve de racisme en falsifiant l’Histoire.


- « Joe Biden réinvente le racisme », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 mai 2021.

[1] Robert L. Woodson Sr. (editor), Emancipation Books (2021).