Le gouvernement ougandais a lancé un projet de 32,8 millions de dollars pour la gestion durable du bassin du Nil, a rapporté lundi la presse ougandaise.

Selon Sowed Sewagudde, responsable au minsitère des Terres et de l’Eau, ce projet assurera un développement durable du Nil dans l’intérêt de dix pays, à savoir l’Egypte, le Soudan, l’Erythrée, l’Ethiopie, l’Ouganda, le Kenya, le Rwanda, le Burundi, la République démocratique du Congo (RDC) et la Tanzanie.

Il a affirmé que le fonds avait déjà été versé à l’Initiative du bassin du Nil chargé de gérer ce projet de six ans, qui concerne l’environnement, l’électricité, le commerce et l’agriculture.

"Si l’Ouganda, par exemple, a assez d’électricité, il peut en vendre au Kenya et acheter les céréales du Kenya", a-t-il ajouté.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)